NOUVEAU : Découvrez la résidence Epilogue à Carpiquet NOUVEAU : Découvrez la résidence Epilogue à Carpiquet NOUVEAU : Découvrez la résidence Epilogue à Carpiquet
En savoir +

Définir les frais pour l'achat d'un terrain

Le projet d’acheter un terrain pour y réaliser la construction de votre maison nécessite d’établir un plan de financement détaillé et réaliste. Ce plan doit-il inclure l’achat du terrain et la construction de la maison ? Quoi qu’il en soit, votre budget doit être précisément déterminé avant l’acquisition de votre terrain. Vous devez également calculer une estimation du montant de l’ensemble des frais liés à l’achat de votre parcelle.

Les frais liés au projet d’achat du terrain :

  • Le versement du montant de la transaction au particulier vendeur.
  • Le règlement du droit départemental dont le taux est de 4,5 % du prix d’achat et la taxe additionnelle quand la transaction est entre particuliers.
  • La rémunération de l’agence immobilière qui effectue la vente du terrain si l’achat est réalisé par son intermédiaire.

 

Les frais annexes à prendre en compte pour l'achat d'un terrain

Leur montant est variable en fonction de l’endroit où vous achetez votre parcelle.

  • Les frais de travaux de viabilisation pour avoir accès aux réseaux (téléphone, gaz, électricité, eau).
  • Les honoraires du géomètre expert pour le bornage du terrain entre votre parcelle et celle du voisin.
  • Les frais de notaire qui correspondent aux sommes à lui verser pour la réalisation de l’acte authentique de vente. Ils s’élèvent à environ 7 à 8 % du prix du terrain. Ils ne peuvent pas excéder 10 % de son prix. Ils comprennent notamment la taxe de publicité foncière, les honoraires du notaire qui entreprend des formalités pour votre compte.
  • La taxe relative au raccordement du réseau pour l’assainissement collectif.
  • Les frais d’assurance responsabilité civile propriétaire liés au terrain nu. L’assurance est facultative, mais recommandée. Si des travaux ont lieu sur la parcelle, une assurance alors est obligatoire.

 

Vous accompagner dans votre projet

Comme il est parfois difficile de tout prévoir et de ne rien oublier dans un plan de financement, vous pouvez vous appuyer sur l’expertise de notre société qui vous accompagne dans vos démarches. Nous vous suggérons également des terrains déjà viabilisés dont la surface est définie au m2 près. Nous pouvons aussi vous apporter des conseils précieux sur des solutions de financement de votre terrain.

 

L'achat d'un terrain et les possibilités de financement

L’achat d’un terrain destiné à une construction nécessite la plupart du temps de mettre en place un prêt immobilier auprès d’un établissement bancaire. Il est souvent indissociable d’un prêt pour la construction. Cette combinaison est préférée par les banques qui ont alors des garanties sur le bien immobilier. Dans ce cas de financement global, elle propose des modalités de déblocage du prêt : lorsque l’achat du terrain a lieu, elle débloque une partie des fonds empruntés correspondant au montant du terrain.

 

Les différentes formules de financement de l'achat d'un terrain constructible

Le prêt personnel correspondant à un crédit à la consommation est possible pour l’achat d’un terrain. Il est limité au montant de 75 000 euros pour une durée de 7 ans. Les taux d’emprunt ne sont pas très avantageux. Le plus classique est d’engager un prêt immobilier qui répond à votre besoin de financement sur une durée allant de 10 à 25 ans en général. Il vous est accordé en fonction de vos capacités financières. Quand il est associé à votre projet de construction, le prêt pour l’achat du terrain peut être cumulable avec d’autres prêts.

 

Les prêts aidés pour l'achat de votre terrain

# Le prêt à taux zéro (PTZ)

C’est un prêt sans intérêt. Il est soumis aux conditions de plafond de ressources et le montant accordé dépend de la zone où se situe le terrain. Il est attribué en complément d’un autre prêt pour une durée de 5 à 15 ans avec une possibilité de remboursement différé. Il suppose que le financement porte aussi sur la construction de la maison. Le financement de l’achat d’un terrain seul est cependant possible, mais il sera alors revu à l’occasion du financement de la construction dans les deux ans maximum après l’acquisition de la parcelle. 

Le prêt employeur à 1% et le prêt fonctionnaire

Ce prêt à taux faible ne peut être accordé que si :

  • La construction de la maison commence dans un délai maximum de quatre ans.
  • Vous travaillez dans une entreprise d’au moins 10 salariés ou vous êtes fonctionnaire.

Son montant varie en fonction de la zone d’achat. Son remboursement peut aller jusqu’à 25 ans. Il est cumulable avec d’autres prêts aidés.

 

# Le prêt pour l'accession sociale (PAS) ou le prêt conventionné (PC)

Ces deux prêts sont conventionnés par l’État avec une limite de plafond de ressources pour le PAS. Ils peuvent être accordés pour l’achat d’un terrain avec le projet d’une construction de la résidence principale à suivre. Leur durée est de 5 à 30 ans. Le PAS engage une mise en hypothèque du terrain et de la future maison, mais avec des frais de notaire réduits. Quant au PC, il se distingue par ses taux d’intérêts réglementés. Il donne également droit à une réduction de frais de notaire et à une allocation d’aide personnalisée au logement (APL).

02.31.38.94.94